Catégories
BD et romans graphiques Finlande

Moi, Mikko et Annikki – Tiitu Takalo

Traduction du finnois par Kirsi Kinnunen – Éditions Rue de l’échiquier

Petite infidélité aux Feuilles allemandes aujourd’hui avec une BD dont la couverture m’a intriguée (j’ai flashé sur la police de caractère du titre, le choix d’un livre tient parfois à peu de choses ;-D). C’est seulement à la lecture que j’ai constaté qu’il était question de l’histoire d’un quartier et de ses habitant(e)s. Autrement dit, une lecture parfaite pour l’autre grand rendez-vous du mois de novembre : Sous les pavés, les pages proposé par Ingannmic et Athalie. L’autrice étant finlandaise, je peux en plus ajouter cet album au challenge autour des auteurs et autrices des pays nordiques qu’organise Céline.

L’artiste Tiitu Takalo retrace l’histoire du quartier d’Anniki à Tampere, en Finlande, de l’ère glaciaire (!) à aujourd’hui. Fait surprenant, en tous cas pour nous autres qui vivons au pays de la conservation du patrimoine : En 2014, 70 % du bâti en Finlande avaient moins de 30 ans ! Les maisons et édifices historiques sont donc une denrée rare et le quartier d’Annikki fait partie de ces exceptions. Et il a fallu une mobilisation citoyenne de longue haleine pour en préserver ne serait-ce qu’une toute petite partie.

L’idée de l’album est née de l’envie de chroniquer la lutte récente d’une communauté locale contre des projets d’urbanisme qui aimeraient faire table rase du passé. Mais l’autrice opère aussi de nombreux retours en arrière qui nous permettent de comprendre le développement de la ville. Elle donne beaucoup d’informations et la lecture demande parfois un peu de concentration mais c’est passionnant ! Il y a juste un ou deux passages qui m’ont paru sans rapport avec le reste et dont je n’ai pas bien compris ce qu’ils venaient faire là. Ça reste heureusement marginal et cette BD mérite vraiment d’être découverte, précisément pour l’aspect humain dans le développement urbain que Sous les pavés, les pages souhaite mettre en lumière.

Avec ce récit à la fois intime et collectif, Tiitu Takalo livre en creux le portrait d’un petit pays qui a longtemps été assujetti par ses grands voisins (Suède, Russie), qui n’est officiellement indépendant que depuis le 6 décembre 1917 et dont on connaît peu l’histoire. Alors si vous avez envie de mieux connaître « le pays aux mille lacs », cette BD peut être un très bon début.

23 réponses sur « Moi, Mikko et Annikki – Tiitu Takalo »

Tiens, ça fait quelques semaines que je n’ai pas lu de BD. Celle-ci m’a l’air très intéressante.

Je pense qu’elle te plaira, elle est originale sur la forme et très documentée. Il me semble que c’est un aspect que tu apprécies ;-D

C’est la première fois que j’en voyais une et pourtant ma médiathèque est très bien achalandée, c’était vraiment un coup de chance de tomber dessus.

Oui, c’est une bonne approche du pays et de son évolution « urbaine » qui n’est finalement pas si éloignée de celles des pays d’Europe occidentale, avec des spécificités quand même.

Voilà qui semble vraiment très intéressant et en plus en roman graphique, merci pour la découverte d’autant plus, que l’on parle peu de la Finlande avec son environnement et ses habitants.

Elle est bien attirante, cette BD! La Finlande est un pays que j’ai envie de découvrir, et en effet, cela peut être une belle approche! Je prends note, merci!

Ah mais oui, j’ai eu le réflexe « médiathèque » où ça pourrait être plus difficile à trouver. En librairie, cela ne devrait pas poser de problème.

[…] Sacha– Danemark : De l’argent à flamber de Asta Olivia Nordenhof – Le pays des phrases courtes de Stine Pilgaard– Norvège : Une famille moderne de Helga Flatland – D’autres étoiles, un conte de Noël d’Ingvild H. Rishøi– Islande : La tristesse des anges & Entre ciel et terre de Jón Kalman Stefánsson– Suède : Et la forêt brûlera sous nos pas de Jens Liljestrand – Ronya, fille de brigand d’Astrid Lindgren– Finlande : Moi, Mikko et Annikki de Tiitu Takalo […]

Je suis vraiment très intéressée. Je ne connais pas grand-chose à la Finlande mais ma fille y étant pour ses études, je commence à découvrir ! La couverture ne me plaît pas spécialement mais ce que tu en dis me rend curieuse. Merci pour la découverte !

Je comprends pour la couverture 😀 La Finlande est un pays magnifique, j’espère que tu auras l’occasion de rendre visite à ta fille. Son histoire est complexe avec les influences russe et suédoise, et j’ai appris plein de choses sur son développement, en particulier aux 19e et 20e siècles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.