Catégories
Norvège Romans

D’autres étoiles, un conte de Noël – Ingvild H. Rishøi

Traduction du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud – Mercure de France

Quelle chance j’ai eue de tomber sur ce petit bijou de saison ! Ce court roman (encore un) est une merveille de sensibilité, de tendresse, mais aussi un condensé de ce que la vie a de plus âpre. Préparez vos mouchoirs !

Ronya (10 ans) et Melissa (16 ans) sont deux sœurs qui ne peuvent pas compter sur leur père, alcoolique parfois sevré (et il est alors un père en or) mais qui retombe toujours dans son addiction. Alors, quand il perd le travail de vendeur de sapins de Noël qu’il avait décroché, Melissa prend le relais. Puis Ronya met elle aussi la main à la pâte, au risque de leur attirer des ennuis.

Melissa est une grande sœur extraordinaire et Ronya, qui est la narratrice, une petite fille fabuleuse. On a franchement très envie de les adopter pour leur épargner la souffrance que leur cause leur père, la honte aussi et la culpabilité que celle-ci engendre à son tour.

Asphalte et soleil. Ce n’était que de l’asphalte et ce n’était que du soleil. Et il n’était que midi. Seulement voilà, papa ne marchait pas correctement, ce qui faisait que je cuisais de chaud et que je grelottais de froid. Puis il m’a remarquée. Il a souri, et il a levé la main pour me faire coucou. Donc moi aussi je devais lever la main. Seulement voilà, tout le monde peut voir à travers le porche, et là je me suis dit : coupez-moi la tête. Je me suis dit : venez, tempêtes, crues et incendies.

Le concierge de l’école, un vieux voisin, le père d’un camarade de classe, images de la bienveillance et de la générosité humaines, veillent sur elles autant que possible mais ils ne peuvent pas les soustraire à leur destin.

Semant ici et là des références explicites aux classiques de la littérature jeunesse, en particulier La petite marchande d’allumettes et mon chouchou Ronya, fille de brigand, l’autrice crée son propre conte de Noël avec une langue magnifique, très poétique et drôle aussi puisque c’est une enfant qui s’exprime avec une jolie gouaille.

D’autres étoiles est un conte de Noël triste et pourtant lumineux, à la fois intemporel et bien ancré dans notre époque. Malgré le drame social qu’il dépeint, il irradie l’amour et l’espoir.

D’autres avis chez Luocine, Blandine et Cécile.

Cette lecture m’offre l’occasion d’une nouvelle participation au challenge de Céline autour des auteurs des pays nordiques (son récapitulatif est une mine d’idées !).

21 réponses sur « D’autres étoiles, un conte de Noël – Ingvild H. Rishøi »

Je viens d’aller voir ton billet. La fin est malheureusement aussi triste que tu le craignais, mais l’histoire reste très belle et pas du tout glauque/sordide, au contraire… Je vais ajouter un lien vers ton billet bien sûr.

C’est tout à fait dans le même esprit que La petite marchande d’allumettes en effet, avec plus de légèreté dans le ton mais pas dans le fond.

J’ai lu il y a longtemps « Ronya, fille de brigands » et bien entendu je connais aussi « la petite fille aux allumettes ». Si c’est dans la même veine, ce conte doit être bien triste mais il faut aussi raconter ces histoires-là aux enfants. Même jeunes les enfants aiment bien aussi l’histoire de « Michka » qui n’est pas très gai non plus même si elle finit bien…Merci de nous présenter celui-là, je ne connaissais pas l’auteur

Ce conte est plutôt destiné aux adolescents et adultes. Même si les enfants peuvent apprécier les histoires tristes, le côté « réaliste » ici leur échappera peut-être. D’après Wikipedia, l’autrice a par ailleurs surtout écrit pour la jeunesse.

Je suis tombée en amour pour ce court roman et ses références, moi qui aime tant ce conte d Andersen, l atmosphère de Dickens et surtout Ronya, cette petite fille de brigands (Astrid Lindgren). Aussi magnifique que tragique. Je suis bien contente qu’il t’ait également plu!

Il était fait pour nous je crois avec le prénom de son héroïne 😍. Ce petit roman est un vrai bijou, j’espère qu’il sera sous de nombreux sapins cette année !

Ronya est une de mes lectures d’enfance, mais ce roman jeunesse n’est pas très connu en France. Je l’ai relu en septembre pour Les classiques fantastiques et je n’ai pas été déçue, bien au contraire. D’autres étoiles est bien différent, mais aussi merveilleux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.