Catégories
Spectacles et expos

Gengis Khan – Comment les Mongols ont changé le monde

Exposition au Château des ducs de Bretagne à Nantes – jusqu’au 5 mai 2024

De passage à Nantes pendant les fêtes, avec quelques heures à tuer entre deux événements familiaux, j’ai visité une passionnante exposition consacrée à Gengis Khan et à l’empire mongol. C’est à ne pas manquer si vous habitez dans la région ou y passez d’ici début mai. Aussi riche qu’accessible, cette exposition inédite nous offre un magnifique voyage de la Corée à l’Europe centrale et à l’Iran, et bien sûr en Mongolie.

La cour intérieure du Château des ducs de Bretagne – photo personnelle

Avant d’accéder à l’exposition elle-même, un petit accrochage de photographies contemporaines nous emporte déjà dans la Mongolie d’aujourd’hui, au carrefour de la modernité (intérieurs urbains, manifestations pendant la pandémie) et des traditions (nomadisme et rituels chamaniques).

Dans le parcours de l’exposition proprement dite, j’ai notamment découvert la Mongolie avant Gengis Khan avec les anciens peuples qui y vivaient, leurs modes de vie et leurs croyances. Parmi les objets exposés, on trouve plusieurs sculptures et stèles représentant des animaux à la symbolique importante (comme le cerf ou le loup) ou au rôle concret (cheval et chameau). Nous avons aussi pu admirer des bijoux, dont un étonnant pendentif-« couteau suisse » en jade, des armes et armures, d’impressionnants laissez-passer en métal et différents tableaux.

Photo personnelle

L’exposition présente les connaissances actuelles et les hypothèses concernant l’accession au pouvoir, le règne, la vie et la mort (naturelle ou criminelle ?) de Gengis Khan, brossant un portrait bien plus nuancé que celui du cruel conquérant qu’on nous livre généralement. Le rapport aux religions, la vie à la cour, les relations commerciales et diplomatiques ou encore la postérité du grand conquérant mongol sont abordés. J’ai pu constater l’influence mutuelle qui s’est exercée entre peuples conquis et conquérants avec des conversions au bouddhisme, à l’islam ou la production d’objets d’artisanat mêlant des techniques et dimensions typiques de l’Iran à des motifs appréciés en Asie. Autre aspect qui m’a beaucoup intéressée : la place des khatun, les épouses des khan, des femmes puissantes qui possédaient leurs propres richesses et faisaient elles aussi de la politique.

Photo personnelle

Au-delà de son sujet très riche et bien expliqué, si cette exposition m’a autant plu, c’est sans doute parce que la quantité d’objets exposés était parfaitement dosée. J’ai pu tout voir, (presque) tout lire, sans saturer et en savourant chaque pièce exposée (elles sont nombreuses à venir de Mongolie pour cette 1re exposition consacrée à Gengis Khan en France). Les quelques courtes projections proposées, pédagogiques et visuellement très réussies, étaient un vrai plus. Une réussite à tous points de vue donc !

Une appli gratuite très pratique sert d’audioguide (on peut aussi se contenter de lire si on n’a pas prévu d’écouteurs) et propose deux parcours : un pour les adultes et l’autre pour les enfants. Ce dernier est très bien fait (avec une « chasse aux objets » et de petits quiz) et nous a permis, à ma fille et moi, de profiter de la visite chacune à notre rythme, sans frustration.

Attention : Il est fortement conseillé de réserver, en particulier le week-end et pendant les vacances scolaires car l’exposition est victime de son succès et affiche complet certains après-midis.

PS : Pour les amateurs et amatrices de podcasts, je conseille également un épisode des Odyssées de Laure Grandbesançon (théoriquement pour les enfants, mais personnellement, je suis fan !) et un programme spécial en 3 épisodes autour de l’exposition. Le Monde a aussi fait paraître un hors-série en partenariat avec le Musée d’Histoire de Nantes à l’occasion de cet événement culturel. Voilà, vous savez tout !

19 réponses sur « Gengis Khan – Comment les Mongols ont changé le monde »

Je ne suis pas du coin mais je passe assez souvent à Nantes, sa gare, etc. Ou alors… aller à la folle journée et en profiter?
Merci de cette information qui donne envie.
info provisoire (?) : le Bakker est à la bibli mais… en gros caractères, j’ignore pourquoi et ça me perturbe la lecture…

Le château est justement tout près de la gare 😀 Si tu arrives à combiner avec La Folle journée, c’est encore mieux, mais ce ne sera pas le week-end le plus calme à Nantes 😀

C’est vrai qu’on peut même prendre le bateau pour traverser la Loire ou y suivre le Voyage à Nantes jusqu’à l’océan…

Je suis une très grande myope et les gros caractères ne me gênent pas (même si je ne les recherche pas), mais le livre vaut le coup (je suis en plein dedans!)…

Je confirme qu’elle est très belle en plus d’être bien faite. Il y a aussi beaucoup d’animations autour (concerts…), mais là, il faut vraiment habiter sur place pour en profiter.

Le sujet est passionnant ! Malheureusement, je ne pense pas passer par là dans un avenir proche. J’aime bien les jeux de piste pour les enfants dans les musées mais, je me souviens d’en avoir fait au pas de course parce qu’il fallait trouver les indices avant le début d’un atelier !!!

C’est vrai que ça peut être un peu trop excitant pour les enfants parfois et qu’il faut les retenir 😅. Par contre, c’est formidable qu’ils soient accueillis avec au moins un livret-jeu, ça les sensibilise.

Comme je suis assez loin, je n’irai pas voir cette exposition. Cependant, merci de m’avoir donné le goût d’y aller. Je suis convaincue que cette dernière a un vif succès.

J’etais ravie de mieux connaître cette culture, et j’ai pu y remarquer de nombreux éléments qui ont inspiré George R. Martin pour Le trône de fer 😉. Rien de tel que de plonger dans l’Histoire pour nourrir l’imaginaire!

J’espère que tu réussiras à y aller. Et c’est vrai que c’est agréable de trouve ce genre d’exposition hors de la capitale.

Quel dommage que Nantes soit si loin de chez moi, je me serais bien laissée tenter par cette exposition qui a l’air magnifique. Pour une fois qu’une telle expo n’est pas à Paris ! Dommage.

C’est toujours frustrant quand les expos sont loin de chez nous mais en effet, au moins ce n’est pas à Paris pour une fois. D’ailleurs, une autre grande exposition est annoncée pour 2025 au château des ducs de Bretagne : Hokusai sera à l’honneur. J’ai hâte !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.